Alimentation vivante – Qui est concerné ?

 

Qui est concerné par les formations sur ce thème ?

Vous êtes passionné par une alimentation saine
Vous trouverez les ingrédients pour mettre en place ou pour approfondir une démarche globale cohérente, libre de toute affiliation à tel ou tel « régime » ; vous découvrirez ce que je nomme une approche « flexitarienne ».

Vous désirez mettre en pratique une « sobriété heureuse »
Recettes simples, sans matériel onéreux, nécessitant pas ou peu d’énergie, à orientation végétarienne.

Vous avez un projet ou exerçez déjà une activité ne demandant qu’à s’enrichir
Des pistes pour consolider une telle recherche en découvrant les outils permettant de partager le plus largement possible.

Vous êtes perdu au milieu de tous les conseils et recommandations diététiques
De multiples clés vous permettront de faire le tri et de trouver la voie qui vous convient vraiment.

Vacances… autrement – Introduction

Au plus proche du Vivant !

………

Cultivez vos rêves, ressentez votre vie déjà transformée, remerciez ; avec détermination, mais sans cette impatience risquant de vous inonder de fausses réponses et de vous détourner de vos aspirations vitales. C’est la mise en garde formulée par Christian Bobin : « Dans tout ce que nous faisons nous ne faisons qu’attendre, et c’est par impatience que nous mettons, entre nous et notre attente, une poussière de volontés et de désirs, seulement par impatience »

Colette disait : « Si vous n’êtes pas capable d’un peu de sorcellerie, ce n’est pas la peine de vous mêler de cuisine. » Et qu’est-ce que la sorcellerie, si ce n’est ce mélange d’intuition, de charme, de mystère ? Trois ingrédients qui rendent nos rencontres magiques et, sans se limiter à la cuisine, permettent de révéler votre part sauvage, de libérer votre potentiel de créativité, de renouer avec la précieuse sorcière bien cachée après des siècles de dénigrement et de persécution ! Cheminement vers son accomplissement, que l’on soit homme ou femme !

Repères pour une semaine de vacances sans programme

Faire l’éloge de nos légumes, épices et autres
Aubergines

Inversion : recettes de cuisine du point de vue des ingrédients
L’avis des courgettes

Originalité de pratiques corporelles
La voie de l’ortie

Quête du bonheur : la force mystérieuse de la beauté
La beauté

Quête du bonheur : les surprises de la créativité
Introduction
La créativité, c’est la vie

Quête du bonheur : l’élégance de la simplicité
Le simple est souvent difficile

Quête du bonheur : sortir de la dualité pour une vision globale
Le principe totum

Quête du bonheur : la capacité de s’émerveiller
Face au quotidien
L’émerveillement

Accueillir l’émerveillement

Quête du bonheur : quelques textes inspirants
Méditation de JY Leloup

Donner et recevoir
Des échanges pour grandir
Nourrir la vie

Ressentir… voilà le secret de la connaissance
Ressentir

Des vacances pour approcher les leçons de la nature
Enseignements de la nature
Leçons de nature

Photo méditative
Premières approches

Beauté des choses finissantes
Beauté fanée

……………………………………………………

 

Des vacances… autrement ! Alors on fait quoi ?

Une semaine de vacances… autrement ! Mais alors on fait quoi ?

………..

Durant les stages on apprend beaucoup de savoir-faire, astuces et recettes.
Ici, le but de cette semaine n’est pas de faire, mais de vivre, tout simplement ! Pas de programme d’activité bien défini, mais la place laissée à l’intuition, à l’improvisation pour se connecter au plus proche de la vie. Pas de programme, mais une liste d’invitations pour affiner notre qualité d’être, pour ajuster notre regard à l’extraordinaire qui nous entoure, pour solliciter nos cinq sens : beauté, saveurs, musiques… à découvrir, à partager.
Continuer la lecture

Principe « totum »

Définition succincte
Totum vient du latin totus « tout ».

Définition adaptée aux plantes médicinales
Ensemble moléculaire complexe et cohérent, spécifique d’une espèce végétale bien définie par son génome, issu de l’un ou de plusieurs de ses organes à l’aide d’une méthode d’extraction appropriée. Le but théorique est d’être le plus complet possible afin de bénéficier de l’ensemble des principes actifs, chaque méthode possédant ses particularités

………………………………………………….

Commentaires
On associe trop souvent l’activité d’un végétal à la présence du principe actif majoritaire qu’elle renferme. C’est oublier une notion fondamentale en phytothérapie le Totum de la plante.
Ce Totum est l’ensemble des principes actifs fonctionnant en synergie, il est plus efficace que le principe actif isolé et souvent en tempère les effets secondaires.

Continuer la lecture

Yoga, Taï chi, Aïkido… et leçons de sagesse des orties !

Pourquoi ma préférence pour les orties ? Clin d’oeil en direction de Victor Hugo qui les évoque avec tendresse dans Les Contemplations.
D’autres précieuses « mauvaises herbes » auraient pu être citées.

………

Depuis bien des années je me suis incliné devant des plantes sauvages et les orties en particulier, pour les convier dans ma cuisine et les mettre en valeur à la table de mes hôtes. A force de les côtoyer ainsi, je me suis mis à écouter ce qu’elles murmuraient avec de plus en plus d’insistance : c’est ainsi que je discernais progressivement les leçons de sagesse qu’elles souhaitaient me transmettre. Et aujourd’hui, j’ai le privilège de pouvoir partager ce que les orties ont pu m’apprendre sur la vie !

Le respect au moment de la cueillette, leur accord pour venir rejoindre ma cuisine, l’émerveillement face à leur vitalité. Ensuite les travailler avec le hachoir demi-lune est un exercice qui demande de la précision dans le geste, une bonne posture, une attention au rythme de la découpe et à sa respiration. Mélangées avec sel et huile, le moment de la mise en pot est arrivé : encore des gestes dont la répétition permet de bien prendre conscience de nos mouvements et de les affiner. Etre observateur. Etre à la recherche du geste juste, beau et efficace. Garder la conscience de son centre. Participer à un mouvement qui nous fait entrer dans la danse de la vie. Elles apprécient d’être ainsi traitées avec tous les égards car leur mission n’est jamais terminée ; elle se métamorphosent simplement. Des feuilles deviendront des papillons, sous forme de pesto d’autres deviendront une partie de nos cellules, en fin de saison, d’autres encore viendront enrichir l’humus du sol, etc. Elles aspirent à nous voir ainsi, en conscience, partager leur aventure… et être à l’écoute de leur secrets de sagesse.

A noter aussi l’immense avantage d’une telle pratique, c’est qu’elle est directement en lien avec les gestes du quotidien et peut donc se poursuivre, dans le même esprit, en prenant appui sur toutes les activités de la journée. Alors que transposer les postures de yoga est plus difficile avec le risque de ne pas faire de toute sa journée une activité inspirée par le yoga.

Je les remercie pour m’avoir ainsi enseigné la « Voie de l’ortie », démarche dont mon égo ne risque guère de se prévaloir en public. Ah, tu fais du yoga ! Et bien moi, je ne dirai rien de ma pratique en compagnie des orties. Cela reste donc entre nous, bien sûr ! -sourire-

J’aime l’araignée et j’aime l’Ortie.

 

…………………………………………………….

J’aime l’araignée et j’aime l’Ortie.
Parce qu’on les hait ;
Et que rien n’exauce et que tout châtie
Leur morne souhait :
Parce qu’elles sont maudites, chétives,
Noirs êtres rampants ;
Parce qu’elles sont les tristes captives
De leur guet-apens ;
Parce qu’elles sont prises dans leur oeuvre ;
0 sort ! fatal nœud !
Parce que l’Ortie est une couleuvre,
L’araignée un gueux ;
Parce qu’elles ont l’ombre des abîmes,
Parce qu’on les fuit,
Parce qu’elles sont toutes deux victimes
De la sombre nuit.
Passants faites grâce à la plante obscure,
Au pauvre animal.
Plaignez la laideur, plaignez la piqûre,
Oh ! plaignez le mal !
Il n’est rien qui n’ait sa mélancolie ;
Tout veut un baiser.
Dans leur fauve horreur, pour peu qu’on oublie
De les écraser,
Pour peu qu’on leur jette un oeil moins superbe,
Tout bas, loin du jour,
La mauvaise bête et la mauvaise herbe
Murmurent : Amour !

Victor Hugo, Les Contemplations

Eloge des aubergines

Regarder avec un regard neuf tout ce qui nous entoure, voilà l’approche que pratique Marie-Sophie L dans son livre : L’instant cru. Voici un bel exemple avec les aubergines !

Ce regard neuf est un exercice précieux pour aiguiser notre admiration face à ces cadeaux de la nature dont la profusion peut avoir tendance à émousser la miraculeuse beauté !

……………………………………………..

Solanacées haute couture, majestueuses dans leur robe brillante, d’une spirituelle coquetterie dans leur déclinaison du violet profond au blanc pur et même parfois audacieusement tigrées… Fruits et légumes à la fois, elles sont inclassables par la sensualité provocante de leurs courbes et la sagesse irréprochable de leur collerette. Si la présence de saponine les rend peu intéressantes telles quelles, leur texture d’éponge leur vaut d’être précieuses dans l’Instant Cru. Prêtes à s’imbiber de parfums et d’épices avant de se laisser déshydrater, elles contribuent à la confection de bacon végétaux, de morceaux qui rappellent la viande par leur consistance et leur aptitude à libérer l’arôme des marinades qui les imprègnent