Pédagogie

L’approche pédagogique de Jardin Gourmand au travers de l’Ecole Buissonnière repose sur un certain nombre d’options qui méritent d’être clairement identifiées

Invitations à transmettre

Les formations permettent la transmission de connaissances, premier objectif évident. Des recettes mais surtout la compréhension des mécanismes à l’œuvre

A cela il y a lieu d’ajouter

  • La curiosité pour comprendre le rôle des divers paramètres intervenant dans une recette. Curiosité aussi, pour ne jamais tenir une donnée comme vérité définitivement acquise : interrogations, observations, recherches, expérimentations, remises en cause, etc. permettent de rester à l’affût des nouveautés, des pièges, des avancées scientifiques…
  • Susciter un climat d’émerveillement face à la mise en scène, tant des recettes que de leurs ingrédients, souvent sauvages et fleuris. Le cadre et les ambiances y participent largement
  • La connexion avec la nature, avec les forces de vie véhiculées par l’alimentation. La réconciliation avec le sauvage : plantes dans la nature et fermentations spontanées en sont deux supports complémentaires. Voilà comment s’affine discrètement cette relation privilégiée avec le Vivant pour une vie harmonieuse.
  • Cette relation vécue avec nos cinq sens conduit à chercher dans l’observation de la vie les principes que nous pouvons identifier et appliquer avec profit.

Dans ces principes figure la règle du donner-accepter-recevoir. Celle-ci conduit naturellement les stagiaires à partager à travers leur cuisine leur émerveillement et les valeurs qui les animent. Et, selon les personnes, cet enseignement peut leur donner envie de s’engager à transmettre à leur tour, au-delà du partage d’un repas. La boucle pour moi est alors atteinte avec ce qui devient une formation de formateurs. C’est le signe qu’un élan créateur a bien joué son rôle de « contamination ».

Des sessions sur mesure sont proposées

  • pour la mise en place d’une activité, associative ou artisanale servant de base à ces nouveaux formateurs
  • pour la bonne maîtrise des divers thèmes qu’ils souhaitent privilégier
  • pour un approfondissement de la notion de relation au Vivant
  • pour une bonne organisation des volets logistiques et pédagogiques.

C’est en respectant une telle rigueur que la chaîne de transmission des connaissances peut s’amplifier de manière efficace et respectueuse.

Pour tenter de me présenter

J’ai vécu une vie fabuleuse, une enfance riche en émotions au contact de la nature, puis la sécurité du confort bourgeois, et enfin de multiples aventures sur d’imprévisibles chemins de traverse. J’ai été souvent bousculé par la vie, avec rudesse et amour, quand la direction prise s’avérait devoir être corrigée ou quand je pensais légitimement pouvoir me reposer, pensant avoir « mérité » de profiter d’une retraite tranquille ! La vie avait, à l’évidence, un autre plan et chaque fois de telles envies ont volé en éclat pour que je puisse réellement « profiter », oui, mais de la vraie vie. Avec le recul, que de cadeaux !

Il y a 27 ans, je me retrouvais donc inscrit à l’école de la vie après 25 ans d’expertise comptable ! Quel programme ! Ne jamais s’arrêter de grandir, d’élaguer l’ancien, de créer, d’explorer, de tester, de réinventer, de douter, de découvrir. Chaque jour, ouvrir les yeux, s’étonner, admirer, rendre grâce ! Une communion avec le Vivant, approfondissant ce qui avait illuminé mon adolescence, senteurs du foin, nuits sous la tente, tourbillons de papillons. Désormais c’est avec une conscience affinée que je puis dire que « la terre, l’océan, les arbres, les montagnes nous aiment plus que nous ne les aimons ». Et je sais qu’ils attendent avec impatience un signe de notre part. Alors, je vous invite à aller à leur rencontre « pour que commence enfin une inimaginable fête des retrouvailles » (Gougaud)

Apprendre, recevoir… accepter… donner et transmettre, voilà le rêve que je continue de vivre au quotidien. Pas seulement en partageant de précieuses recettes, mais en offrant ce rêve à ceux que je rencontre, ce qui pourrait les mettre en joie et les inviter à entrer dans cette farandole cosmique et y retrouver le chemin de leur âme. Autrement dit :

Éveiller à la Vie qui danse autour de nous,
à la Vie qui palpite en nous,
pour célébrer cette incroyable fête des retrouvailles !

Nourrir toutes les dimensions de l’être

Préparer une nouvelle année de stages, au cœur de l’hiver

C’est en janvier, au cœur de l’hiver que je viens, avec cet article, vous parler des nouveaux stages. La nature semble au repos alors qu’elle prépare dans ses moindres détails le jaillissement du printemps. Tout comme ici dans ma caverne où se peaufine une nouvelle année de stages. Je vais vous montrer combien leur contenu a été conçu pour toucher toutes les dimensions de votre être. Je suis impatient de voir à nouveau le bonheur de ces découvertes briller dans vos yeux .
A chacun, au vu du nouveau programme à s’organiser pour donner à ses aspirations du moment une chance de les voir comblées en cours d’année. En période de voeux en début d’année, il ne s’agit pas de souhaiter, mais de s’engager, seule manière de vous permettre de mieux vivre la vie dont vous rêvez !
Continuer la lecture

Approche holistique des formations

Vos attentes

Pour agir harmonieusement, à titre professionnel, personnel ou associatif, il parait sage d’éviter nombre de pièges ou d’impasses qui nous guettent, en toute bonne foi.
Plonger tête baissée dans l’action risquerait de devenir de l’agitation donnant bonne conscience.
Réagir sous l’emprise de nos émotions face à la misère peut répondre à des situations d’urgence mais n’est guère adapté pour agir en profondeur et gérer nos activités à plus long terme.
Continuer la lecture

Exigences des formations de l’Ecole Buissonnière

Introduction
Aborder des thèmes spécifiques aux démarches alternatives demande à être particulièrement exigeant au regard de multiples paramètres.
Faute de quoi, le manque de rigueur dans l’organisation et la conception des rencontres laissera penser que le fond manque de crédibilité. Le non respect de règles et de procédures marginalise et rend plus difficile un dialogue avec le public non attentif à nos valeurs.

Qualité pédagogique
Continuer la lecture

Apprendre… autrement !

…..

Un défi à relever, à la hauteur des enjeux de notre temps

Le défi pour l’Ecole Buissonnière a été de donner aux stagiaires, non seulement des recettes techniques précises, efficaces, pertinentes, mais de répondre aussi à leur demande, plus ou moins explicite, pour leur permettre de s’épanouir en vivant « autrement », au plus proche du respect de la Vie. Ayant su discerner ces nouvelles aspirations légitimes qui traduisent un vrai changement de paradigme, nous avons affiné une démarche pédagogique originale pour proposer des stages « autrement ». Peut-être aussi en espérant faire naître cette nécessité de changement chez d’autres, dans le respect de leur propre cheminement.. Aujourd’hui la subtile alchimie entre les multiples « ingrédients » mis en œuvre est pleinement opérationnelle pour induire une plus fine conscience dans nos gestes et choix quotidiens, ce qu’apprécient nos stagiaires qui en témoignent élogieusement.

Continuer la lecture

Parle-nous de l’enseignement

………………………………………………….

Parle-nous de l’enseignement
Il répondit :
Personne ne peut vous apprendre quoi que ce soit qui ne repose déjà au fond d’un demi-sommeil dans l’aube de votre connaissance.
Le maître qui marche parmi les disciples, à l’ombre du temple, ne donne pas de sa sagesse, mais plutôt de sa foi et de sa capacité d’amour.
S’il est vraiment sage, il ne vous invite ps à entrer dans la demaure de sa sagesse. Il vous conduit jusqu’au seuil de votre esprit.
L’astronome peut vous parler de son entendement de l’espace. Il ne peut vous donner son entendement.
Le musicien peut vous interpréter le rythme qui régit tout espace. Il ne peut vous donner l’ouïe qui capte le rythme, ni la voix qui lui fait écho.
Celui qui est versé dans la science des nombres peut décrire les régions du poids et de la mesure. Il ne peut pas vous y emmener.
Car la vision d’un être ne prête pas ses ailes à d’autres.
De même que chacun de vous se tient seul dans la connaissance de Dieu, chacun de vous doit demeurer seul dans sa connaissance de Dieu et dans son entendement de la terre.

Khalil Gibran

Ce texte complète les autres sur le même thème de la pédagogie : source d’inspiration pour tenter de conduire au plus juste les activités de l’Ecole Buissonnière »

 

Entre tradition et modernité

Entre tradition et modernité

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

La modernité ne saurait être salutaire qu’à la condition de rester connectée à cette chaine qui existe depuis la nuit des temps et répond à cette double aspiration des hommes : apprendre et transmettre
Ce fil de la transmission conforte notre place et magnifie notre rôle d’humain -pris en tant que tel- sans céder à la comparaison avec d’autres personnes qui seraient plus douées. Et peut importe le domaine concerné. S’insérer dans cette chaine de transmission donne du sens à notre vie… et une responsabilité. Cette référence au passé, aux traditions, aux savoir-faire ancestraux est aussi une inépuisable source d’inspiration mais pourrait bien, pour qui n’y prend pas garde, devenir un enferment. Martin Buber l’exprime clairement en une phrase qui m’accompagne depuis bien longtemps.

« La tradition est la plus belle des libertés pour la génération qui l’assume
avec la conscience claire de sa signification,
mais elle est aussi l’esclavage le plus misérable
pour celui qui en recueille l’héritage par simple paresse d’esprit. »

Alors si nous apportions notre contribution pour que le rêve d’Eva Morales se réalise ?

Un Monde où nous créons des nouvelles traditions,
tout en honorant et respectant les traditions de nos Ancêtres
et de nos Grand-pères et Grand-mères…
Un Monde où ce rêve se réalisera..
Je fais confiance au Grand Esprit qui siège dans mon cœur
comme dans le cœur de chaque créature,
il est mon Faiseur de Rêve et comme je l’écoute mon rêve deviendra réalité…

Des racines et des ailes

Des racines et des ailes

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Transmettre, certes, mais que de questions se posent !
Serait-ce prétentieux ou irréaliste ? Et que transmettre vraiment ? Et comment ?
Comme le disait un vieux sage africain ou un proverbe chinois :

On ne peut donner que deux choses à nos enfants :
des racines et des ailes ».

C’est probablement là le défi d’une vocation de partage, sa grandeur et ses limites.

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Retrouver nos racines, ce bons sens paysan, la sagesse de nos ancêtres, s’inscrire dans une histoire qui constitue nos fondements à partir desquels il sera possible de prendre l’élan pour voler de nos propres ailes. C’est en regardant le passé que le présent prend une nouvelle dimension et nous permet de trouver des pistes pour un futur qui est à imaginer, à créer pour l’accomplissement qui donne un sens à toute vie.