Tous concernés

Questions largement partagées

Changer de vie

Gagner en liberté et en autonomie

Vivre au plus proche de la nature

Aborder sereinement les transformations annoncées

Donner du sens aux gestes du quotidien

Réenchanter sa vie

Que faire ? Qui croire ?

Sortir d’un climat anxiogène…

Pour soi

Pour conforter sa position initiale, éventuellement pour la remettre en cause, l’infléchir ou l’enrichir : entre déni et engagement pour le changement.

Pour donner du sens à sa vie et assurer l’avenir en pressentant que manger bio ou installer des panneaux solaires ne suffira pas.

Pour soi face aux autres

Pour pouvoir débattre de manière avisée de la situation avec ses interlocuteurs, perso ou professionnels.

Pour ses activités professionnelles ou associatives

Activités actuelles ou futures : changements et adaptation.

Tenir compte de nouveaux repères, de l’évolution de la société, des demandes nouvelles, des expériences alternatives… répondant à la fois à un besoin d’épanouissement personnel et à de nouvelles exigences des entreprises

Pour des collectivités territoriales

En général bien engagées dans de multiples actions « Agenda 21 » et autres, elles peuvent apprécier pour leurs permanents et pour leur public de disposer d’un éclairage global afin de répondre à une quête de sens, jamais urgente et pourtant essentielle.

Pour étudiants, décideurs et particuliers aspirant à de nouvelles orientations

Devenir acteur citoyen et lucide, conscient de ses responsabilités sociales et environnementales.

Disposer de repères pour apprécier les conséquences et le sens de ses engagements, de son métier, de son rôle dans la société…

Élargir les formations techniques en renforçant un lien avec le monde réel en mutation. Une école d’ingénieur se donne comme objectif de dispenser un « enseignement du doute, de l’émerveillement et de la complexité, à rebours des certitudes » !

Pour les formateurs

Les structures de formations peuvent aussi mettre à profit tout ou partie de notre programme pour mieux répondre aux besoins qui viennent d’être inventoriés et apporter ainsi un supplément de maturité et mieux construire les personnalités.

 En conclusion

Voilà les besoins, les aspirations, les demandes pour lesquelles les réponses sont encore rares. Les stages de l’École Buissonnière » trouvent ainsi toute leur utilité.

Des rencontres en fait lors desquelles le partage de nouvelles connaissances n’est qu’un des moyens pour augmenter la capacité à poser les questions, à confronter les idées, à concevoir leurs limites, à proposer de nouvelles pistes de réflexion en dehors du cadre de référence dominant, à réfléchir et à travailler autrement en sortant de sa zone de confort.