Penser autrement

Avant d’aborder par ailleurs l’exploration de nouvelles références pour le « monde d’après », je fais une place particulière pour évoquer de nouvelles façons de penser !

Vous faire comprendre ce que cela signifie, voilà qui va être difficile car justement étant nouvelles les anciennes notions s’avèrent inadaptés. Situation paradoxale qui vous donne de suite l’illustration d’une de ces idées nouvelles avec la place faite précisément aux « paradoxes ».

Nouvelles démarches cognitives

Elles répondent à un besoin de disposer d’outils pour aborder d’une part notre réalité sous un éclairage plus large ouvrant de nouvelles compréhensions et d’autre part de nouvelles situations échappant à une logique purement cartésienne.

  • Penser autrement suppose en premier lieu d’observer les mécanismes de notre cerveau que des millénaires d’évolution ont façonné pour donner des réponses rapides dans des situations de survie. Or ces mécanismes peuvent nous induire en erreur : c’est le domaine immense des « biais cognitifs » qui sont à prendre en compte. Penser autrement commence par penser de manière plus réfléchie. Les neurosciences nous amènent à prendre en compte la relativité de nos perceptions, de nos souvenirs.
  • Théorie de l’information et des systèmes
  • Auto-organisation. Incertitudes, désordres, chaos
  • Pensée complexe –pas compliquée- basée sur la multiplicité des interactions
  • Pensée complexe faisant une place aux paradoxes, à l’incertitude
  • Vision globale et non réductionniste
  • Prise en compte des actions en retour constitutives des boucles de rétroactions, faisant échec aux seules logiques linéaires
  • Richesse des couples d’opposés qui se complètent : la dialogique
    • Civilisé vs sauvage
    • Action vs réflexion
    • Tradition vs modernité, etc.
  • Effondrements, crise, métamorphoses, résilience, homéostasie
    • Forces en compétition
    • Notion de bascule
    • Importance des « signaux faibles »

Piège d’anciennes références

Intégrer le nouveau demande aussi à porter un regard lucide sur les anciennes références :

  • Impasse des logiques purement productivistes, matérialistes, financières…
  • L’illusion de l’autorégulation de l’économie par le libre-échange et la mondialisation
  • Le mépris de la raison, et ce à deux niveaux
    • Les croyances et multiples manipulations et conditionnements à l’œuvre depuis le début de l’histoire humaine
    • Les nouvelles croyances qui s’installent avec une suspicion grandissante à l’égard de la science accompagnée de la vénération du « naturel » avec une ferveur quasi-religieuse
  • Nouveaux regards paradoxaux sur nos choix
    • Arrêtez de consommer… commencez à vous nourrir
    • Arrêtez de voir… commencez à regarder
    • Ne prenez pas de bonnes résolutions mais des engagements
    • Quand se faire du bien n’est pas forcément bon ! Etc.

Impact sur les expériences alternatives

Elles permettent de conforter la pertinence de ces nouvelles façons de penser tout en les affinant au contact du réel : des encouragements à y apporter notre part

  • Initiatives inspirantes et outils adaptés disponibles

En conclusion

Notez que chaque point évoqué, s’il conditionne l’avenir de l’humanité, à un impact sur tous les domaines de notre vie, y compris le ménage, la vaisselle et le désherbage.

Si de nombreuses formulations appartiennent au langage des philosophes et sociologues, la réalité à laquelle elles se réfèrent concerne bien notre quotidien. L’expliquer est une voie qui a ses limites ; c’est pourquoi il est essentiel d’échanger à ce sujet dans le cadre de la vie « réelle » : stages et rencontres sont conçus à cet effet.

Bien sûr, ceci est une énumération un peu fastidieuse. J’espère juste vous avoir donné le vertige devant la richesse du sujet, mais surtout l’envie de découvrir et de mettre en pratique pour rejoindre ces personnes responsables et éclairées qui constituent le levain rendant possible une nouvelle organisation de notre société.

Alors, dites-moi. Qu’est-ce que ça change pour vous ?

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.