Entrez dans la danse de la vie : Rythmes, cycles et rituels

En observant les manifestations du Vivant, nous constatons qu’elles peuvent se présenter à nous de manière inattendue (à nos yeux, du moins), parfois grandiose, parfois cruelle, ou les deux, tel un volcan qui explose soudainement. Le plus souvent elles s’inscrivent dans des rythmes.
Il est courant de parler des rythmes de la nature en évoquant, à titre d’illustration, les situations suivantes.

Les rythmes de la nature

Le rythme de succession des saisons.

1 ) L’activité en deux étapes

Le printemps : la nature se réveille et commence à montrer ses nouvelles feuilles et à fleurir
L’été : la nature est au maximum de son rayonnement, les fruits murissent, les légumes poussent.

2 ) Le repos en deux étapes

L’automne : la nature nous offre son abondance. C’est la fête des récoltes. L’activité commence à se ralentir.
L’hiver : la nature change de rythme, se met en dormance, en repos. Période souvent associée à la mort.

Autres exemples de rythmes de la nature

On vient d’évoquer le rythme des saisons ; notons celui du jour et de la nuit alternant, un peu comme les saisons, les périodes d’activité et de repos, d’attente. Voyez aussi le rythme des vagues. Ne pas oublier la structure de développement des plantes illustrant souvent la spirale ou les fractales. D’autres compositions sont à l’oeuvre dans la nature. Certains parlent de « patterns » pour désigner ces modèles, structures, motifs qui se présentent de manière répétée

Parler des rythmes à l’oeuvre dans l’univers ne doit pas nous faire oublier que notre corps est un univers à part entière et qu’il est donc animé, lui aussi, par une multitude de rythmes. Les battements du coeur nous conduisent à prendre conscience de tous ces rythmes biologiques que nous ne percevons guère et dont la connaissance et le respect conditionnent une bonne santé.

Toutes ces observations conduisent à prendre conscience de structures, de matrices sous-jacente lesquelles génèrent une forme de rythme permettant d’infinies déclinaisons.

Utilisation des rythmes

Leur connaissance permet d’adapter certaine de nos actions à des périodes plus fastes : mûrir un projet en hiver, adapter alimentation au fonction des cycles biologiques, etc.

Se référer aux rythmes peut aussi être instructif sur un plan métaphorique. Les indispensables périodes de repos observées dans la nature peuvent me rassurer sur les baisses périodiques de mon efficacité au travail, par exemple. Sagesse : on ne peut toujours être au maxi de ses performances. L’accepter comme une loi de la nature dont le respect est indispensable à notre équilibre. Autre exemple. lors d’un changement de vie, savoir qu’il y a des étapes qui sont normales même si elles nous donnent la sensation de ne pas avancer, de ne pas y voir clair ! Penser à la symbolique de l’automne pour clore le passé, l’hiver pour mûrir les projets dans un contexte souvent déstabilisant et enfin le jaillissement du printemps.

Les cycles

Comme le nom l’évoque, cycle ou cyclique se réfère à des évènements qui reviennent plus ou moins régulièrement. Si le rythme décrit le mouvement en tant que tel, de manière linéaire, le cycle donne une autre perspective, celle d’un recommencement (parfois qualifié d’éternel, mais tout changeant, même les cycles se modifient. Tout dépend à quelle échelle on se place pour les observer)
Les astres se déplacent en fonction de périodicité, de cycles, conditionnant par là-même bien des rythmes évoqués ci-dessus. Une comète également. Selon l’échelle d’observation, apparaissent des approximations par rapport à des formules mathématiques simplistes. La lune tourne bien autour de la terre, mais elle s’en éloigne aussi de quelques centimètres par an. On passe ainsi d’un cercle théorique à l’ellipse pour arriver à la spirale.

Rappel d’une définition de « cycle » en lien avec notre thème de la vie. Parler de « cycle naturel » conduit à citer quelques synonymes : cycle environnemental, cycle biogéochimique, cycle des éléments nutritifs. Et à en donner la définition précise : processus naturel au cours duquel les éléments circulent continuellement sous diverses formes entre les différents milieux de l’environnement (par exemple l’air, l’eau, le sol, les organismes).
Parmi les cycles naturels, on retrouve les cycles du carbone, de l’azote et du phosphore (cycles des éléments nutritifs) ainsi que le cycle de l’eau, le plus visible, le plus emblématique au niveau de la circulation de la vie.

Le cycle essentiel par lequel nous sommes conditionnés est le cycle de vie qui règle la succession des étapes qui structurent toute forme de vie : naissance, croissance, reproduction, et enfin la mort.
Ceci pourrait d’ailleurs être analysé comme « rythme » de vie et ne devient « cycle » que dans une perspective circulaire de continuité d’une espèce au-delà de la vie et la mort de ses individus.

Les rituels, rites et cérémonial – définitions

Être vivant, c’est participer à la danse de la vie. Au-delà d’une belle image poétique se niche une vérité existentielle dont il est précieux de prendre conscience. Les termes de rite, rituel et cérémonial sont proches. Ils ont pourtant un sens spécifique
Le rite (mot venant du latin « ritus » ) désigne un culte, une cérémonie religieuse, mais aussi plus largement un usage, une coutume.
Il s’agit de gestes, symboles, prières formant l’ensemble des cérémonies d’une religion ou autre démarche ésotérique
Dit autrement, il s’agit d’un ensemble d’actes, de paroles et d’objets, codifiés de façon stricte, fondé sur la croyance en l’efficacité d’entités non humaines et approprié à des situations spécifiques de l’existence.

Quant au rituel (venant du latin « rituales libri ») c’est le livre contenant les règles des rites.
Le rituel est la description du déroulement cérémonial d’un rite, sa mise en œuvre.
Il est aussi présenté comme un ensemble de règles et d’habitudes fixées par la tradition : Le rituel des rentrées scolaires
Une distinction est à faire aussi entre rituel et cérémonial. Le cérémonial est la manifestation d’un rite

Revenons aux rituels

J’utiliserai ici indistinctement rites ou rituels
Les rituels, en fait, ponctuent depuis la nuit des temps le déroulement de la vie des hommes en marquant les cycles. On évoquera ainsi : rites de naissance, de passage, de mariage, de mort, etc.
Voyez vos rituels qui ponctuent les différents moments de votre journée, qui accompagnent votre travail

Pourquoi en parler ?

Mon propos est de vous faire prendre conscience de ce qui est souvent vécu comme « habitudes » afin de les transformer en rendez-vous avec la source : le Vivant et de leur redonner tout leur sens en les pratiquant comme autant de rendez-vous privilégiés avec l’essentiel qui nous anime. Des rendez-vous, des « rappels » diront certains, ayant une force incroyable pour nous relier à nos origines, aux célébrations évoquées avec constance dans les mythes de toutes cultures. Une telle reliance devient la répétition d’un acte sacré et sa répétition renforce le retour circulaire du temps. Un point stable dans un univers en changement participant à notre équilibre.

Comment les vivre, aujourd’hui ?

Je m’adresse aux personnes qui n’étant pas « pratiquantes » d’une religion peuvent se trouver démunies par la perte d’occasions de vivre des rituels.
Trois approches
Redonner du sens à la répétition de gestes quotidiens (toilette, repas…)
Créer vos propres rituels en fonction de votre vie, de vos activités, du calendrier
Trouver l’énergie pour vivre des moments délicats qui s’inscrivent dans une logique de transition, lesquelles dévoilent leur richesse avec l’éclairage des cycles qui les sous-tendent (voir plus loin)

L’homme désireux de s’harmoniser avec la nature

Les saisons peuvent être plus u moins favorables à certaines activités.
Les bûcherons savent que le choix de la saison pour l’abattage d’un arbre n’est pas anodin : sève réduite et action de la lune
Au printemps :
Période favorable aux nouveaux projets, aux décisions à prendre à tout ce qui demande beaucoup d’énergie.
En été :
Période qui va voir le développement de ce qui a été mis en place au printemps. Période de forte activité
En automne :
C’est la période des récoltes, de l’observation
En hiver :
C’est la période du bilan de l’année, ce qui va enrichir la conception de ce qui sera à mettre en place dès le printemps suivant

L’homme face à des changements d’orientation à introduire dans sa vie

Paulo Coelho en parle admirablement bien. Voilà une réflexion à intégrer par ceux qui sont intéressés par la thématique des stages « Trouver sa voie et transformer sa vie »

Il est tellement important de laisser certaines choses disparaître.
De s’en défaire, de s’en libérer.
Il faut comprendre que personne ne joue avec des cartes truquées.

Parfois on gagne, parfois on perd.
N’attendez pas que l’on vous rende quelque chose,
n’attendez pas que l’on comprenne votre amour.

Vous devez clore des cycles, non par fierté, par orgueil ou par incapacité,
mais simplement parce que ce qui précède n’a plus sa place dans votre vie.

Faites le ménage, secouez la poussière, fermez la porte, changez de disque.
Cessez d’être ce que vous étiez et devenez ce que vous êtes.