A l’écoute des leçons de la nature

Sujet central qui pourrait bien être abordé lors de nos causeries durant la semaine de vacances autrement ou à d’autres occasions.

………………………………………………..

Impasses et détournements liés à l’observation de la nature
Importance toute relative des aspects souvent mis en exergue :
La lutte pour la vie, la dure loi des « mangeurs-mangés », la compétition, la sélection, etc.

La fiabilité de l’observateur que nous sommes
Identifier les filtres, conditionnements, biais cognitifs qui perturbent nos observations afin de gagner en perspicacité, en liberté pour tenter d’approcher un peu mieux les mystères de la vie. Gagner aussi en crédibilité pour mieux partager.

Regards variés pour approches convergentes
Observer le vivant avec les multiples regards scientifiques : astrophysique, biologie, physique des particules, etc.
Observer aussi le vivant à travers les nombreuses activités nous confrontant à la nature : jardin, biomimétisme, santé, cuisine, etc.

Les outils personnels d’observation
La limite des approches exclusivement scientifiques nous conduit à prendre en compte d’autres paramètres.
Approcher le vivant non seulement avec nos cinq sens, mais avec toutes les dimensions de notre être incluant le cœur et l’énergie vitale (hara)
Cultiver la richesse de l’inversion de regard
Place à la poésie, au langage des oiseaux, à la magie des signes

Un nouveau regard sur l’aventure humaine
Nous relayons la conviction de Trin Xuan Thuan qui relevait l’incroyable conjonction de facteurs qui s’est produite pour créer la vie sur Terre. Sa conviction pourrait apporter un double éclairage à notre place dans cette fabuleuse histoire de l’Univers :
C’est l’énergie même de la vie que nous aurions à laisser se manifester à travers nous comme il le fait avec toutes les autres créatures pour faire émerger notre nature spécifique sous le contrôle de cette mystérieuse conscience nous donnant la capacité à faire des choix éthiques. Manière grandiose de participer ainsi à notre accomplissement et trouver ce bonheur tant convoité.
Et, au-delà de notre accomplissement, c’est aussi le sens à donner à notre vie. Trin Xuan Thuan ajoute que l’ordre, la beauté, l’harmonie de l’Univers n’ont de sens que s’il y a un observateur. Et d’en conclure : « Notre existence a un sens ; celui de donner du sens à l’Univers. Et c’est une lourde responsabilité ». Et comment mieux donner du sens à l’Univers, qu’en commençant par donner du sens à nos propres vies ? Le poète dirait que Dieu utilise nos yeux pour voir l’univers les nuits sans lune. Le sage dirait que nous n’avons pas de tête et encore moins une paire d’yeux, mais un immense espace d’accueil, une Vacuité sans forme, sans couleur, sans taille, et pourtant consciente d’elle-même comme Vacuité.

Quelques citations

« Aussi longtemps que je vivrai, j’entendrai les chutes d’eau, le chant des oiseaux et du vent, j’apprendrai le langage des roches, le grondement des orages et des avalanches et je resterai aussi près que possible du cœur du monde. Et qu’importe la faim, le froid, les travaux difficiles, la pauvreté! »
Les montagne m’appellent, je dois y aller. »
J. Muir

« C’est l’imprévu que j’espère, et lui seul.
Partout, toujours.
Dans les plis d’ une conversation, dans le gué d’un livre,
dans les subtilités d’un ciel.
Ce à quoi je ne m’attends pas, c’est cela que j’attends.  »
Christian Bobin

 » Nous croyons regarder la nature
et c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne. »
Christian Charrière