6 clés de durabilité du vivant

6 clés de durabilité du vivant
pour notre pérennité et celle de nos organisations

Source Greenloop adn au-delà des nuages

Enseignement du Vivant
Il y a encore 130 ans, la science pensait que le mode relationnel privilégié dans le Vivant était la compétition.

Depuis 50 ans à peine, elle observe et reconnaît que la coopération entre les espèces prévaut et constitue le plus haut facteur d’évolution (coopération entre les cellules, entre les bactéries et notre organisme, entre les arbres et les champignons, …).

Pourquoi ? Parce que « l’intention » du Vivant, ce que l’on appelle son « autopoièse », est de rester vivant et de se reproduire et que la compétition coûte trop cher en termes d’énergie et de risques à ses protagonistes.
Pour mettre son plan à exécution, le Vivant favorise depuis toujours la coopération sous forme de symbioses entre espèces, la diversité et même la redondance parce que cela permet de mieux aborder les crises.
Il transforme les déchets en ressources, utilise l’énergie avec efficacité, les ressources avec parcimonie et fait toujours le meilleur usage des talents locaux.

Le vivant souhaite rester vivant ensemble !
Ce foisonnement, cette diversité constituent précisément ses meilleures conditions de vie. Intelligence Collective et coopération donc avant tout, parce qu’il s’agit là du plus haut facteur d’innovation.
Que d’inspiration pour nos propres enjeux de durabilité et pour ceux de nos organisations !

Ces dernières années, nous avons, Gauthier Chapelle – biologiste et biomiméticien – et moi, Gaëtan Dartevelle, croisé nos observations à propos des stratégies développées par le Vivant en vue de sa durabilité et des pratiques d’Intelligence Collective dans les groupes.
Nous avons ainsi dégagé 6 clés de durabilité du vivant totalement applicables à nos pratiques humaines.

Au-delà du biomimétisme
Si, aujourd’hui, le biomimétisme inspire de plus en plus les évolutions technologiques (systèmes d’épuration des eaux, des sols, de l’air, le velcro inspiré des crochets de la bardane, les turboréacteurs construits sur le modèle du nautile, …), il est également une source d’inspiration inépuisable en termes d’interactions, d’inter-relations entre les éléments d’un écosystème qui nous invite à développer tout le champ de l’innovation non-technologique, celui de nos relations entre nous et avec les autres espèces.

Application
Les 6 clés de durabilité que nous avons dégagées de nos observations du vivant et des pratiques en Intelligence Collective peuvent être utilisées comme un canevas de lecture souple permettant de vérifier si les meilleures conditions sont rassemblées pour créer coopération et durabilité.

Les 6 clés
Clé 1 : Etre conscient du tout dont nous sommes partie
Clé 2 : Etre compatible avec le tout dont nous sommes partie, ses limites et sa finitude
Clé 3 : Pas de durabilité sans innovation, pas d’innovation sans coopération
Clé 4 : Pas de coopération sans intention commune
Clé 5 : Pas de coopération sans sécurité
Clé 6 : Signaux et réponses : comment apprendre et s’adapter