La membrane du vivant

Toutes les caractéristiques du vivant exposées par ailleurs « Comment définir le vivant » font intervenir le rôle essentiel de la membrane
Source Greenloop

Définition du vivant

Pour na NASA, est vivant tout système délimité sur le plan spatial par une membrane semi-perméable de sa propre fabrication et capable de s’auto-entretenir, ainsi que de se reproduire en fabriquant ses propres constituants à partir d’énergie et/ou à partir d’éléments extérieurs».

Dans le Vivant, de la cellule à l’organe, de l’organe à l’individu, de l’individu à la communauté, de la communauté à l’écosystème et de l’écosystème à la Biosphère, chaque élément est entouré d’une membrane matérielle ou identitaire, tangible ou intangible.

Contenir
Tel est le premier rôle de la membrane. De distinguer ce qui est dedans de ce qui est dehors, de permettre au « dedans » de s’ordonner, de s’aligner sur un objectif (comme rester vivant et se reproduire…) sans se laisser trop influencer par le « dehors ». Ceux qui se penchent sur la naissance de la vie le rappellent, sans les premières membranes, les molécules organiques n’auraient pas pu se concentrer et s’auto-organiser jusqu’à donner la première cellule.

Protéger
S’en déduit un second rôle, difficile à dissocier du premier : la membrane protège !

Garantir l’identité
D’où découle très vite un troisième : garantir l’identité. Car c’est sur la membrane que se portent les signes distinctifs permettant de communiquer, de dire qui l’on est, à la fois par sa fonction particulière (dans le corps humain par exemple, suis-je un globule rouge transporteur d’oxygène, ou une cellule de réserve d’un tissu graisseux ?) et à quel ensemble plus important j’appartiens (ce qui permettra, autre exemple, au système immunitaire de distinguer cellules du « moi » et du « non-moi »).
Cette capacité de communication illustre aussi que la membrane n’est pas un bouclier rigide, mais assure encore un autre rôle primordial : filtrer les entrées et les sorties, à savoir tous ces échanges de matière et d’énergie permettant au vivant de rester vivant. Car c’est bien à travers les membranes que transitent l’oxygène, le gaz carbonique, les sucres, certaines vitamines, certaines hormones, et bien d’autres molécules… »

Enseignement
Ces caractéristiques de la membrane ont été source d’inspiration dans le domaine de l’intelligence collective

Voir document « Les 6 clés du vivant«