Un jardin extraordinaire

Un jardin extraordinaire

Après avoir eu en charge pendant deux ans un « Jardin Remarquable », je tenais à remettre en valeur le p’tit bout de terrain d’une dizaine d’ares qui entoure ma maison en lui attribuant le label « Jardins Extraordinaires » ! J’ai  créé ce label, avec un petit air de provocation à l’égard de certains, avec un message fort qui pourra être décrypté par d’autres.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Logo_Jardin_extraordinaire_ allege

Voici un texte de présentation pouvant suggérer ce qui vous y attend !!

Un jardin extraordinaire
avec des plantes pourtant très ordinaires
à découvrir, lors d’une visite furtive
ou en prenant tout son temps pour le plaisir d’y vivre des moments magiques :
des parfums de Paradis retrouvé attendent qui saura s’y attarder, et regarder vraiment.
Mille occasions de réenchanter sa vie en perçant les secrets des 4 bonheurs…
Traditions, savoir-faire oubliés, herbes précieuses et graines de sagesse pour une vie en harmonie avec la nature.
Une visite guidée peut être une manière instructive de découvrir la vision qui anime le jardinier !

07062014-PSMITH-538 07062014-PSMITH-510

Le nom de baptême donné à ce jardin extraordinaire est  » Jardin des 4 Bonheurs »

Pour découvrir quels sont ces « 4 Bonheurs », cliquer ici

Je parle de « parfums de Paradis »… c’est bien plus que de la poésie mais une clé précieuse pour accéder au bonheur, maintenant, ici même. C’est ainsi que Clarissa Pinkola-Estés dans son roman « Le jardinier de l’Eden » nous conseille de faire revivre ce paradis, là où l’on est. « Où est le Jardin d’Eden ? Mais voyons, il est partout où nous nous trouvons sur cette terre ! Nous sommes en plein milieu de l’Eden. Sous les voies ferrées et les autoroutes, sous son revêtement fatigué et ses détritus, la terre entière est le jardin de Dieu, aussi neuf qu’au premier jour. D’accord, en beaucoup d’endroits on a recouvert l’Eden, on l’a oublié, mais on peut le reconstituer. Partout où le sol est épuisé, maltraité ou laissé en friche, il y a l’Eden par en-dessous ».

Ce texte met l’accent sur notre regard à même de s’émerveiller de ce qui est caché ou devenu invisible de par sa banalité apparente, de par sa profusion ! Retrouver les chemin du Paradis suppose de porter une attention toute particulière à notre regard, ce qui justifie un article à part entière.

07062014-PSMITH-541 07062014-PSMITH-517