Alimentation vivante : définition

Les deux termes sont à expliciter

I – Alimentation

De quoi avons-nous besoin pour nous nourrir ?
Comme les plantes du jardin, nous avons, certes, besoin de molécules diverses aux propriétés variées,
• De micro et macronutriments
• D’eau,
• De lumière et de soleil
mais aussi :
• De bonne humeur, de joie, de sentiments positifs
• De reconnaissance
• De convivialité
Ce dont les plantes du jardin ont peut-être aussi besoin…

Sans oublier de se demander ce qui a besoin d’être nourri
• Notre corps physique, mais aussi
• Notre intellect
• Notre cœur (la beauté)
• Notre centre énergétique – hara
• Notre imaginaire (avec les évocations liées à chaque ingrédient,
• Sans oublier de « nourrir la Vie » ! (voir article à ce sujet)

Prise de conscience d’appartenir à un grand tout
Si nous sommes « poussières d’étoiles », notre appartenance à l’univers prend toute sa dimension quand on prend conscience de faire partie de ces formes de vie appartenant à la catégorie des « mangeurs-mangés », loi redoutable contre laquelle il est vain de se rebeller. Reste à accepter avec respect et reconnaissance.
Se replacer ainsi dans la chaîne du vivant dont nous sommes un simple maillon, mais un maillon « pensant »

II – Vivante
Pourquoi privilégier une alimentation vivante ? Le principe de base est que seuls des ingrédients « vivants » sont à même de transmettre la vie. La vie ne résulte pas seulement de l’association de divers nutriments mais d’une énergie particulière, d’une information créatrice transmise à nos cellules. La vie transmet la vie.