Une fleur pour changer de regard

Regarder la fleur ; la surprendre peut-être en train de nous regarder à son tour. Où est la réalité ? Cette interrogation sous forme d’une fissure dans notre rationalité va laisser l’espace juste suffisant pour être inondé de beauté. S’apercevoir alors que le changement de regard, de perspective, de point de vue peut nous ouvrir de nouveaux horizons merveilleux : il suffisait de passer de l’autre côté du miroir ! Les poètes en témoignent.

Dans un grain de sable
voir un monde
Et dans chaque fleur des champs
le Paradis
Faire tenir l’infini
dans la paume de la main
Et l’Eternité dans une heure.
William Blake

xxxxxxxxxxxx P1000962

Au lieu de se plaindre
de ce que la rose a des épines
il faut se féliciter
de ce que l’épine
est surmontée de roses
et de ce que le buisson
porte des fleurs.
Joseph Joubert

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx DSC_1523

 

Fleurs – fragments poétiques 2

Les grands mystères de la vie échappent aux discours. Seuls les artistes peuvent en témoigner à travers leur pratique. Remercions ces poètes qui nous ont laissé quelques vers pour évoquer la magie des fleurs, les secrets de l’amour, la beauté de la vie !

Naître avec le printemps,
mourir avec les roses :
Sur l’aile du zéphyr
nager dans un ciel pur
Balancé sur le sein des fleurs
à peine écloses,
S’enivrer de parfums,
de lumière et d’azur…
Voilà du papillon
le destin enchanté.
Alphonse de Lamartine

xxxxxxxxxxxxxx P1010715 - Copie

Le sourire est à la beauté
ce que les fleurs
sont au printemps
Yves Duteil

Les papillons
ne sont que des fleurs
envolées un jour de fête
où la nature était en veine d’invention et de fécondité.
George Sand

Fleurs – fragments poétiques 1

Face à tant de beauté, les peintres, les poètes expriment leur expérience à travers leur art. Il suffit au poète de partager son ressenti face à une seule fleur pour assister chez ses lecteurs à l’émergence d’une multitude d’impressions personnelles ! En effet, chacun, avec sa sensibilité, reçoit ce qui le touche au plus intime de son être. Une subtile connivence s’établi ainsi dans la diversité des expériences individuelles. Cette « voie des fleurs » ne pourrait-elle pas encourager les humains à partager de la même manière leur ressenti face à cette force mystérieuse qui est à l‘origine de ces fleurs et qui organise la danse des étoiles ?

Les fleurs du printemps
sont les rêves de l’hiver
racontés, le matin,
à la table des anges.
Khalil Gibran

 P1000917  P1000919
Vergerette du Canada Echinacée

Les papillons
ne sont que des fleurs
envolées un jour de fête
où la nature était en veine d’invention et de fécondité.”
George Sand

J’ai perdu ma goutte de rosée ! disait en pleurant la fleur
au ciel matinal
qui avait perdu
toutes ses étoiles.
Rabindranath Tagore

 xxxxxxxxxxxx P1000851

A quoi rêvent-ils dans les fleurs
Les papillons
Muets
Haïku

Avec les rêves
on peut aussi
faire des confitures.
Il suffit d’ajouter
des fleurs
et du sucre.
Stanislaw Jerzy Lec

Fleurs de sagesse – 1

En cueillant ses pétales,
vous ne saisissez pas
la beauté de la fleur.
Rabindranàth Tagore

XXX 201-Image_1661 201-Macération de fleurs - Copie

Sois comme la fleur,
épanouis-toi librement
et laisse les abeilles
dévaliser ton coeur !
Râmakrishna

Si la vie n’est qu’un passage,
sur ce passage au moins
semons des fleurs.
Montaigne

Les fleurs de demain sont toutes dans les graines d’aujourd’hui
proverbe chinois

A la rencontre des fées

Notre imaginaire est interpelé par les fleurs croisées lors d’une balade. Saviez-vous que c’est là une opportunité pour approcher quelques fées entre sureau et aubépine ? Elles peuvent aussi être au rendez-vous près d’autres fleurs…

DCP_3054

Il est vrai que depuis la nuit des temps le sureau est l’arbre des fées et l’aubépine désigné comme le buisson des fées. Pas étonnant qu’il ne soit pas conseillé de couper un sureau dans son jardin sans risquer de s’attirer quelques désagréments… sauf à négocier au préalable avec elles, en leur expliquant la raison de votre geste, comme un mur fissuré à préserver. Couper une simple branche d’aubépine demandera autant de précautions ! Vrai ou pas, vous avez tout à gagner à jouer le jeu… ce qui est certain c’est que vous aurez ainsi affiné votre relation à la vie en vous exerçant à y mettre davantage de délicatesse, de prévenance, de respect. Merci les fées !

 

Infos pratiques : stages

Cuisine des fleurs
Partir à la rencontre des esprits de la nature

Hanami… à propos de fleurs

Des fleurs à admirer… tout simplement !

DSC_0046 DSC_6618 Renoncule-P1010436 P1010166

Une belle source d’inspiration peut se trouver dans la tradition japonaise. Là bas un superbe rituel déplace les foules pour aller assister à un spectacle d’exception : les cerisiers en fleurs ! A chacun d’entre nous de prendre conscience de cet évènement extraordinaire qui se reproduit en fait à l’éclosion de chaque fleur et d’en faire un rituel périodique, au détour d’un simple chemin ou d’un coin de jardin, pour nous reconnecter au miracle de la vie !

Vous aurez reconnu : ficaire, chicorée, renoncule et pissenlit

Nous émerveiller ! Apprécier ! Remercier !

Coquelicot poète

En collerette sur des cubes de tofu ou en limonade

103-DSC_6625 305-DSC_4892

Comme un p’tit Coqu’licot, mon âme !
Gentil Coqu’licot, mesdames – Gentil Coqu’licot nouveau !

Que d’images, d’histoires, de symboles surgissent à l’énoncé de ce seul mot ! Bernard Bertrand en parle longuement dans son livre « Le coquelicot, poète des champs »
Les Romains nommaient le coquelicot « Rose de Cérès » parce qu’il venait embellir les champs de blé, la déesse des moissons, Cérès, était toujours représentée une corbeille d’épis jaune d’or, auxquels se mêlaient quelques fragiles fleurs rouges.
Cérès, chaque printemps, se pare d’une chevelure d’or (comme les épis du blé mûr), de lèvres rougies par le coquelicot, alors que ses yeux jouissent du plus beau des bleus, celui du bleuet…

Et Christel Labarthe écrit :
J’aime quand les étés
Donnent aux champs de blé
Mille rouges baisers…

Récoltez les fleurs !

Les récoltes
Le bonheur de faire les récoltes ; cueillir les fleurs, trier, les préparer et ensuite les utiliser dans les recettes sucrées ou salées

202-DSC_2527 stage cuisine des fleurs 113-DSC_2626 - Copie allégée

La cueillette des fleurs, encore davantage que celle des feuilles ou le ramassage des fruits ou des légumes, invite à beaucoup de délicatesse, de respect. De discernent aussi afin de ne pas priver une plante de son moyen de reproduction si elle est peu abondante à un emplacement donné. Des personnes sont parfois réticentes à cueillir des fleurs –si belles- pour les manger ! Mais elles s’offrent à nous dans cette chaîne redoutable des « mangeurs-mangés » à laquelle participent tous les êtres vivant, de la salade au bison. Pour en être sûr, parlez-leur avant de les couper.

 

Toutes sont belles !

Elles sont toutes belles : il suffit de mettre en veilleuse nos jugements, nos références sur le beau, le vrai, l’authentique et cultiver un regard neuf qui puisse à nouveau s’étonner de la vie qui nous entoure et à laquelle nous participons intimement. Un regard neuf pour s’émerveiller au quotidien et faire échec au désenchantement dominant.

Appréciez un bouquet de roses, appréciez trois fleurs de pissenlit !

V113-DSC_8209 V506-DSC_4277

La beauté est partout pour qui ose approcher la vie dans toute sa spontanéité, sa force sauvage, sa persévérance indomptée et dépasser les peurs car elle peut déranger, inquiéter bien souvent en mettant en cause notre obsession de domination, de maitrise. Regarder vraiment et laisser advenir cette expérience permettant un jour de découvrir que la fleur nous regarde aussi ! Le début d’une belle relation d’amour et d’intimité vraie.

Cuisinez les fleurs !

Si vous n’avez pas d’expérience en cuisine sauvage, vous allez rapidement vous faire plaisir, et faire plaisir à vos invités, grâce à quelques recettes de base très simples en commençant par quelques fleurs de capucine sur une salade pour créer un tableau riche en couleurs et en saveurs.
Beaucoup d’astuces sont habituellement présentées lors de nos stages, alliant beauté, saveurs, textures et poésie.
Vous apprendrez à utiliser les fleurs en fonction de leurs caractéristiques culinaires : simple déco de plat, support tel que pétale de tulipe ou fleurs à farcir, aromate à intégrer dans vos préparations et enfin des fleurs trop puissantes à n’utiliser que de manière indirecte par macération ou infusion.

P1010388 V700-DSC_4433

En attendant de vous recevoir en Alsace, ou de vous rencontrer chez vous (nous nous déplaçons à votre demande dans toute la France) pour partager cette fabuleuse richesse florale, vous trouverez sur le site et le blog une mine d’astuces et de recettes pour commencer à vous mettre en route ou affiner une pratique déjà engagée. Particuliers ou professionnels.

Infos pratiques
Apprendre à faire soi-même : Ecole Buissonnière
Produits fleuris disponibles : Caverne des Farfadets