Le changement que nous décidons

X10662 X
X
X
Si la vie est changement, nous sommes aussi une émanation de la vie avec cette capacité de provoquer le changement, tant à l’extérieur de nous qu’à l’intérieur. Quel défi, quelle chance !

Notre capacité à changer le monde
Je me plais à penser que la création n’est pas achevée et que nous aurions la capacité d’y apporter notre touche quotidienne. Elle est fondamentale pour notre évolution personnelle, sans avoir besoin d’en mesurer son impact sur l’univers. Adopter la  politique du colibri qui ne transporte qu’une dérisoire goutte d’eau dans son bec pour éteindre l’incendie de la savane, mais au moins il aura fait la part correspondant à sa nature

.
 » Il faut savoir que les choses sont sans espoir.
Et tout faire pour les changer. »
Rainer Maria Rilke

Changer le monde à plusieurs
Il y a aussi une nuance de taille à apporter en distinguant notre action individuelle et celle d’un groupe. Là où deux ou trois personnes se rassemblent en mon nom… lisons-nous dans les Evangiles. C’est là, probablement, une vérité universelle. Les grands changements de civilisation ont été initiés le plus souvent par un petit groupe d’individus.

Notre capacité à changer notre regard sur le monde
Changer, évoluer, s’améliorer, peut commencer par l’apprentissage d’un changement de regard, de point de vue. Changer de niveau de conscience permet de résoudre un problème qui résulte d’un niveau donné.

Notre responsabilité à changer de vie
Si notre désir de changement ne traduit pas une fuite mais bien une profonde aspiration vers une situation meilleure, pour nous, pour ceux qui nous entourent, pour les générations futures, alors il est temps de se mettre au travail et de construire notre projet de vie.

Le changement deviendrait ainsi une vocation de l’être humain et non une fatalité : c’est sous cette éclairage que se poursuit le déroulement du stage « Changez de vie »

Le changement auquel nous nous adaptons

 

 IA54A X
X
X
Si le changement est la règle à laquelle est soumise toute forme de vie, la priorité est alors d’anticiper notre adaptation, voire d’en tirer avantage.

Le changement conduit à la crise pour qui ne s’y est pas préparé.
Un constat qui me laisse songeur pour l’avenir !

« Les hommes n’acceptent le changement
que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise. » 
Jean Monnet

Comme un bourgeon qui éclate au moment où l’inconfort d’être enserré devient supérieur à la crainte de l’avenir qui l’attend. Il semble que nous fonctionnions de cette manière. Rien n’interdit pourtant d’en prendre conscience et de porter un autre regard sur la perspective de changement sans attendre la crise qui est la contrainte imposée par la vie pour remédier aux situations qui ne  se sont  pas ajustées à temps. La difficulté est que nous ne prenons conscience de la nécessité que dans la crise (deuil, divorce, perte d’emploi…). Accepter que la vie s’organise pour le mieux, même si cela reste incompréhensible sur le moment. Accompagner les changements au lieu de s’épuiser à y résister ou à les ignorer pour prolonger un confort temporaire illusoire.

Le changement… une opportunité ?
La vie, c’est le changement. S’y opposer, c’est s’opposer à la vie. Combien d’exemples à travers les âges, à travers notre vie, nous montrent que le changement se révèle au final une source de progrès.

Notre capacité à nous adapter
Le changement est à considérer comme une gymnastique demandant efforts et persévérance avec à la clé un accomplissement. Ne pas utiliser nos facultés humaines débouche à terme sur la monotonie, la perte de sens, la frustration, souvent inconsciente, liée au sentiment d’inutilité, voire d’absurdité de la vie.
Le changement est source de créativité, de remise en cause enrichissante. Il maintient en « vie » même si c’est fatiguant et stressant sur le moment. Il développe notre faculté à nous adapter et la vie nous propose des exercices d’autant plus exigeants (entendez : pénibles) que nous sommes réticents à entendre la leçon. Nous adapter, en restant modeste quant au résultat : celui-ci ne s’appréciera pas principalement au regard de l’infléchissement des événements mais au niveau de la souplesse acquise (c’est bien un exercice de gym)

Le changement que nous décidons
Si la vie est changement, nous sommes aussi une émanation de la vie avec cette capacité de provoquer le changement, tant à l’extérieur de nous qu’à l’intérieur : voir l’article consacré à ce thème.

Le stage « Changez de vie » permet de mieux comprendre les stratégies du vivant et de percevoir les bons choix à prendre à la lumière de notre cheminement personnel

Le changement que nous subissons

F24A x X
X
Tout est changement, certes ! En général, pas très confortable car synonyme de remise en cause, d’incertitude, de stress. Et pourtant, il semble bien qu’il soit une des caractéristiques fondamentales de la vie. Alors, on en fait quoi ?

Un brin d’humour… pour commencer
« Face au monde qui bouge,
il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ! »
Francis Blanche

Les résistances au changement
La réaction spontanée est de résister au changement qui apparait en général comme inconfortable. C’est la perspective d’une situation nouvelle imprévisible qui est source d’interrogations, de stress.
Mais pour certains dont le quotidien n’est plus supportable, le changement devrait être une perspective de salut, mais curieusement pas toujours acceptée. Comme si on devenait inconsciemment accro à une situation intenable.

Le caractère incontournable du changement
Si le changement est incontournable, aurions-nous la capacité à changer notre regard sur celui-ci ?
Catastrophe ou opportunité ? Les deux probablement.
Chaque époque a connu ses mutations. La notre laisse entrevoir des possibilités illimitées et une incertitude sans précédent. Alors vivre chaque évènement comme pouvant être à la fois un défi et une opportunité ?

Le changement, c’est la vie
Une vie sans changements serait probablement un état de semi léthargie, peut-être confortable, mais qui, assurément, paralyserait notre créativité et le plein épanouissement de notre être.

Voir autres articles : le changement auquel nous nous adaptons et le changement que nous créons !

Ce regard sur le changement est abordé  au début du stage « Changez de vie »

Entreprise naturelle

Entreprise naturelle : un espoir pour l’économie du futur ?

L’entreprise naturelle s’inspire des règles de la nature afin de répondre à toutes les phases de sa conception, de sa mise en route et de son fonctionnement. Ce sont toutes ces options qui la différencient de l’entreprise dite « capitalistique »

* Comment prend naissance un tel projet ?
* Comment s’apprécie l’utilité d’un tel projet ?
* Où s’implante une telle entreprise ?
* Comment se détermine la gamme des produits ou prestations ?
* Comment se concrétise un tel projet ?
* Comment réduire le coût des investissements grâce aux collaborations ?
* Comment financer ce projet ?
* Comment se fait connaître un tel projet ?
* Comment cohabite un tel projet avec son environnement ?
* Comment se perpétue un tel projet ?
* La notion d’économie solidaire

Cette vision de l’entreprise (par un ancien expert-comptable « repenti ») est essentielle dans le partage du contenu original du stage « Changez de vie »

Des outils de gestion… autrement !

M15A (2) x X
XMonter un projet nécessite la connaissance d’outils de base. Pour autant, ceux-ci demandent à être aménagés pour rester cohérents avec notre orientation : « entreprise naturelle ». Même une initiation à la comptabilité devient, presque, un plaisir !

Des outils de gestion… autrement, c’est possible !

C’est ainsi que les principales techniques dûment revisitées sont à prendre en compte :
* Comment mieux définir ses objectifs avec la méthode SMART : spécifiques, mesurables, réalistes et temporels
* Etude de marché
* Gestion du passage de l’ancien au nouveau
* Comment formaliser une analyse stratégique avec la méthode SWOT : forces et faiblesses, opportunités et menaces
* Business plan avec comptes prévisionnels et suivi de projet
* Création d’un flyer et autres outils de communication
* Rétroplanning

Ceci donne un aperçu du contenu « technique » de la semaine « Changez de vie »

 

Changer ou se changer ?

 

C52A  X X
X
Avant de monter un projet de changement de lieu, d’activité, il semble prudent d’identifier ce qui doit être changé en nous. De multiples paramètres sont à aborder. En voici un sous forme de question (redoutable) :
qui est aux commandes ?

Quelques points essentiels à examiner !

* Nos choix visent-ils en priorité à faire plaisir à notre entourage avec en prime une quête de reconnaissance, d’amour ?
* Le cadre de référence dominant (ou cadre culturel) peut s’inscrire dans une tradition familiale ou être simplement la référence véhiculée par les médias. Il est difficile d’en Continuer la lecture

Nouvelle vie et petits moments de bonheur

C53A  x Cette formation « changez de vie » veille à ne pas prendre le risque de ne penser qu’au futur en nous faisant passer à côté des petits bonheurs du moment présent !

On se persuade souvent que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant. On peut être convaincu que l’on sera plus heureux quand on possédera une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on aura enfin pu créer l’entreprise à laquelle on rêve depuis si longtemps !

Certes, il est légitime d’aborder cette thématique du changement de vie, mais il me parait judicieux de rappeler à cette occasion que cette quête ne doit pas nous faire oublier cette vérité essentielle : il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent. Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce ?
La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer. Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant qu’il est encore temps.

Il n’y a pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur est le chemin.

Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux.
Il suffit juste d’apprécier chaque petit moment
et de le sacrer comme l’un des meilleurs moments de sa vie :

Auteur inconnu inspiré par www.bonheurpourtous.com

Cette orientation donne aussi une bonne idée de l’esprit dans lequel se déroule la formation « Changez de vie ! »

Dispositions personnelles pour entreprendre

 C50B X X
X
X
Envisager une activité indépendante demande à prendre conscience des qualités, des fonctions et des compétences habituelles d’un chef d’entreprise, même si nous nous plaçons dans une démarche « alternative ».

Les qualités du chef d’entreprise
– la volonté d’entreprendre résultant d’un choix positif.
– l’aptitude à se dépasser et l’esprit d’initiative : toujours innover, se remettre en question, s’adapter.
Continuer la lecture

S’installer à la campagne ?

S’installer à la campagne !

 C52B  X x
Qui n’a jamais rêvé d’aller s’installer à la campagne, vivre au plus proche de la nature avec quelques poules et une chèvre ? Une table d’hôtes, peut-être. Quelques produits à vendre sur le marché de la ville voisine ?
Pourquoi pas… mais cela demande réflexion, engagement, documentation pour construire un projet viable

Les activités envisageables, en particulier d’accueil, présentent de nombreux avantages
* Etre indépendant dans l’organisation de son travail
* Travailler à domicile
* Avoir une activité en relation avec l’écologie
* Permettre de partager ses convictions ayant trait à l’environnement
* Avoir des contacts sympathiques avec le public
En revanche, il faut voir cet engagement professionnel avec objectivité. Il fait appel aux qualités habituelles qu’un chef d’entreprise doit cultiver pour fonctionner de manière satisfaisante.

Pour vivre d’une activité d’accueil se situant dans une orientation « nature, vie saine, plantes sauvages, alimentation vivante… »  cela demande à ne pas compter ses heures et à s’organiser avec astuce et méthode. Ne pas oublier que travaillant en particulier avec des touristes, les vacances et les week-ends vont se trouver en bonne partie hypothéqués. L’organisation devra aussi prendre en compte l’aménagement d’un espace personnel afin de préserver son intimité et ne pas être « envahis » par les clients ou visiteurs.

Tous ces paramètres, et bien d’autres, sont traités dans la semaine de formation « Changez de vie ! »

 

Faites le Jihâd !

Image (518) xxx
Le Prophète dit : Nous sommes revenus du jihâd mineur pour aller vers le plus grand des jihâd.
Les compagnons demandèrent : Quel est ce jihâd majeur ?
Le Prophète répondit : Le combat contre les passions du cœur.Hadith du Prophète 

Extrait du dernier numéro d’une de mes revues préférées : Ultréïa

« Cite-t-on assez certains « dits » de Muhammad, à l’heure où de funestes amalgames divisent la société et menacent les fondements du « vivre ensemble » républicain ? Revenir à l’étymologie éviterait pourtant certaines dérives interprétatives et réductrices. Le mot jihad a des acceptions plus larges que celle « d’appel à la guerre » dont on nous rebat les oreilles dans les médias… »

lire la suite dans l’édito du numéro 3 printemps 2015