Célébrez le printemps !

Célébrez le printemps !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx P1040648
  Fleurs de tussilage

Pour mettre en pratique cette approche joyeuse et festive de la vie, une semaine consacrée à l’alimentation vivante constitue une réelle opportunité d’allier quête du bonheur et gestes du quotidien.

Célébrer, c’est louer solennellement quelqu’un… alors célébrez ce magicien qu’est le printemps pour ce miracle du renouveau auquel nous avons le privilège d’assister, de participer, une nouvelle fois.

Célébrer, c’est fêter un événement… le calendrier nous y invite d’autant plus que certaines traditions utilisent encore aujourd’hui cette date comme début de leur nouvelle année. (voir la fête de Norouz en Iran, par exemple)

Célébrer, c’est aussi procéder à quelque chose d’exceptionnel… alors à vous de poser des actes chargés de sens. Vous pouvez donner un tel éclairage à un simple nettoyage de printemps qui peut, selon votre degré de conscience, devenir une forme de remerciement, d’expression de votre gratitude.

Célébrer, c’est enfin accomplir un rite qui devient un acte nous reliant concrètement à la force de vie actuellement en pleine explosion multicolore dans la nature : des gestes simples suffisent, ne serait-ce que la préparation d’une salade de pissenlit.

Célébrer est souvent une démarche collective qui donne davantage de force à ce que chacun peut exprimer ; c’est aussi un moyen de renforcer notre motivation en étant à plusieurs. Nos prochaines rencontres se placent bien dans cet état d’esprit.

De la technique, des recettes, la connaissance des plantes sur le terrain, de multiples occasions de se surprendre en appréciant la richesse du végétal avec nos cinq sens… et participer à cet élan de reconnaissance à l’égard du Vivant qui nous maintient en vie et émerveille qui apprend à regarder dans la magie de l’instant.

Une bibliographie soigneusement choisie peut être consultée. Un reportage de la journée et une invitation à faire en rentrant chez soi quelques recettes à partager avec le groupe via un cercle de discussion. C’est aussi un outil d’accompagnement permettant de poser des questions après le stage dont tout le groupe profitera. La convivialité, le sentiment d’être « bichonné », le plaisir d’un repas hors du commun sont autant d’attraits supplémentaires à une journée de stage accessible à tous, sans pré-requis.