Pensées inspirantes pour un bonheur qui se cuisine aussi

Pensées inspirantes pour un bonheur qui se cuisine aussi

x

 

Le bonheur se cultive…
il se cuisine aussi.

Attention permanente pour affiner notre qualité de présence.
Voici quelques pensées inspirantes pouvant nous encourager à persévérer.

A mettre en pratique lors des stages de l’Ecole Buissonnière.

Apprendre à être en harmonie avec les forces de la nature.

On ne doit pas faire front contre la tempête.
On doit céder et devenir partie du vent.
Emmanuel

Sentir les pulsations de la vie

Je referme ma main sur une graine
et je sens battre la vie
Hiro Hito

Percevoir le monde comme un immense hologramme où chaque détail contient l’ensemble. Continuer la lecture

Le miracle de l’instant présent

Le miracle de l’instant présent

L’importance de vivre pleinement dans l’instant présent se trouve au coeur de toutes les sagesses du monde. Instant présent ou encore pleine conscience pour reprendre la formulation de Tich Nhat Hanh. Celui-ci écrit :
Le miracle de la  Pleine Conscience, tout d’abord, est que vous êtes là. Etre vraiment là est est très important. Etre là pour vous-même et pour celui ou celle que vous aimez. Peut-on aimer si l’on n’est pas là ? Non, une condition de base de l’amour est notre propre présence.
La vie est disponible seulement dans l’ici et maintenant. La joie, la paix, le bonheur sont des choses possibles si vous pouvez vous rendre à l’instant présent pour ne pas rater le rendez-vous avec la vie. Vous avez un rendez-vous avec la vie, un rendez-vous qui est dans l’instant présent.

Les activités proposées, en particulier dans le cadre de l’Ecole Buissonnière peuvent vous amener à goûter la magie de l’instant présent. Infos ici

Autres textes

Continuer la lecture

Nourrir la Vie

Nourrir la Vie

x

 

Si la vie, grâce à des aliments chargés de bonnes énergies, va vous nourrir, n’oubliez pas que vous avez aussi, en retour, à nourrir la Vie !

xx

J’ai déjà évoqué par ailleurs ce rituel des Indiens, au Pérou, qui réservaient quelques miettes de leur repas et quelques gouttes de leur breuvage pour les répandre sur le sol en remerciant la Pacha Mama.

Voir article ici

A noter que nos stages sur l’alimentation ne manquent pas de rappeler ce large contexte mystérieux de la Vie à célébrer avec gratitude. Voir le site JG

C’est ainsi que les feux de la Saint Jean permettent d’envoyer de l’énergie à ce soleil qui va commencer à décliner après le solstice d’été. Et ces feux se font en brûlant du bois. Et savez-vous d’où vient ce bois ? C’est du carbone que la photosynthèse a pu solidifier grâce à l’énergie solaire ! Du soleil en conserve. La boucle est bouclée, toute la Vie est rythmée par de tels échanges permanents, entrecroisés, car tout est intimement relié.

Et ce n’est pas une simple image ; nous sommes bien reliés à tout l’univers tant par les atomes qui constituent notre corps que par les énergies qui pulsent les galaxies, qui animent les ailes des papillons et qui dansent avec la même ardeur au cœur de chacune de nos cellules.

Prendre soin de la Pacha Mama

Prendre soin de la Pacha Mama

 Vous vous alimentez pour vivre, mais n’oubliez pas en retour que vous avez aussi à nourrir la Vie ! C’est ainsi que les Indiens, au Pérou, réservaient quelques miettes de leur repas et quelques gouttes de leur breuvage pour les répandre sur le sol en remerciant la Pacha Mama.   xx

Une fête spécifique est aussi organisée dans le même esprit

A noter que nos stages sur l’alimentation ne manquent pas de rappeler ce large contexte mystérieux de la Vie à célébrer avec gratitude. Voir le site JG

Continuer la lecture

Entre plaisir, joie et bonheur

Entre plaisir, joie et bonheur

xx xx

 

Le bonheur ne serait pas dépendant de notre situation, de nos possessions, mais plutôt de la façon dont nous pensons celles-ci…

Plaisir : la prise de conscience de la satisfaction d’une tendance, d’un désir ; elle est intense, mais brève et incomplète ( plaisir du corps ou de l’âme, satisfaction d’une seule tendance)

Joie : elle est plus complète on est satisfait corps et âme ; il peut y avoir des plaisirs tristes par leur répétition, par leur dimension d’un progrès d’ordre spirituel, intellectuel ou esthétique (joie d’apprendre, de contempler, de créer). C’est la satisfaction de progresser qui fait qu’on est joyeux, même s’il ne s’agit que de progresser vers soi : la joie vient du fait qu’on a trouvé ce qui nous correspond, du coup on se sent plus plein. La joie est la réalisation d’un désir actif qui découle de la nécessité de notre nature ( opposé au désir passif venu du dehors)

Bonheur : Kant le définit comme « l’état d’un homme raisonnable à qui dans tout le cours de son existence tout arrive selon son souhait et sa volonté ». C’est donc « la totalité des satisfactions possibles ». La béatitude par définition, est associée à la spiritualité, c’est un bonheur profond et inconditionnel, un état de grâce…
« Le bonheur, c’est aimer ce que l’on a », disait saint Augustin. Une sagesse que l’on retrouve dans la plupart des spiritualités du monde. La même idée a été reprise dans des méthodes de développement personnel. Byron Katie, par exemple, a écrit un ouvrage intitulé « Aimer ce qui est ». Le bonheur ne serait donc pas entièrement dépendant de notre situation, de nos possessions, mais plutôt de la façon dont nous pensons celles-ci… Plus que manifesté extérieurement, comme peut l’être la joie, il serait intérieurement ressenti, tout comme la béatitude.

Inspiré par : http://au-petit-bonheur.org/bonheur-joie-beatitude-definitions-et-differences/ et http://philo.alcimia.fr/author/scribka/

Ateliers Salon Bio and Co Strasbourg mai 2017

Ateliers Salon Bio and Co Strasbourg 5 au 8 mai 2017

xx xxxx

 

Durant 4 jours un festival de recettes vous accompagnera sur le chemin de la forme grâce à une alimentation vivante mise en oeuvre dans le respect de la nature, la nôtre et celle qui nous entoure et à laquelle nous sommes intimement liés.

Infos pratiques sur le salon de printemps et invitations gratuites  : site Bio and Co

Pour approfondir ces thèmes, et bien d’autres, rendrez-vous sur le site

Thèmes des ateliers de 20 minutes présentés en continu durant les 4 jours :

Boissons de la forme
Kéfir de fruits
Kombucha
Pétillant de sureau
Smoothie
Graines germées
Comment faire pousser les graines germées
Utilisations originales des graines germées
Herbes sauvages
Pesto et verdurette
Tartinades oléagineux
Emulsions de légumes
Utilisation du foin
Cake aux herbes
Légumes fermentés
Fabrication des légumes fermentés
Utilisation des légumes fermentés
Mises en bouche apéritif
Boules de chèvre frais
Cuisine des fleurs
Fleurs cristallisées
Autres recettes cuisine vivante
Recettes sans cuisson

La danse des étoiles

Alliance féconde, inspirante, entre amour, poésie et spiritualité !

 xxxxxx xx
x

J’aime ta bouche et
La danse des étoiles
J’aime tes lèvres et
La neige sur la montagne
J’aime tes yeux et
Le chant des herbes sur mon chemin
J’aime ton ventre et
La force du vent dans la tempête
J’aime tes hanches et
Leurs navires
J’aime tes pas
Et ta lumière…

Marc-Alain Ouaknin – Je suis le marin de tes yeux

Ta mission sur terre ?

xx Termes pompeux, en apparence seulement, car la prise de conscience des enjeux est capital. Ceci dit, il s’agit de discerner le sens de notre vie, certains diront même de lui donner un sens. Et cela est à la portée de tous car il ne s’agit pas de faire de grandes choses, mais de faire les petites choses du quotidien… avec grandeur !

Ce conseil parait extrêmement simple, mais on sait combien la simplicité est chose compliquée à atteindre compte tenu de nos conditionnements

La semaine « Trouver sa voie… » permet de faire un travail d’introspection pouvant apporter une réponse ou, au minimum, donner les outils afin de poursuivre le cheminement après le stage.

Je partage ce texte d’Adrien.
Réalise la mission qui te tenait et qui te tient encore le plus à cœur, peut-être celle qui t’animait déjà durant l’enfance, et je t’en prie, reprend-toi, retire l’uniforme, le costume, le masque, parce que tu as le droit de resplendir dans toute ton authenticité. Cesse les concessions et exhume tes rêves les plus enfouis, le tout dans la confiance et l’équanimité profonde, pour que ton sourire puisse enfin s’inscrire durablement dans ce que la vie t’enseigne.

Voir aussi l’article Construire sa légende personnelle.

Danser le mystère de la vie !

 

xx xxx
Il est intéressant de relever dans quel contexte particulier on parle spontanément de danse quand on évoque le spectacle que nous offre l’univers. La danse est ce langage ultime qui s’exprime quand on n’y comprend rien, quand on pénètre  dans le mystère des choses et des êtres, quand on est confronté à l’imprévisible. L’imprédictible, dirait Daniel Sibony. C’est bien là l’essence même de notre cheminement…

On parle de la danse des électrons, des galaxies, des abeilles… autant de mouvements dont les lois nous échappent, on dit que « ça danse ». On ne dit pas : la danse de la terre autour du soleil ; c’est une ellipse, en gros. Mais on dira : la danse des particules dans un mouvement brownien, qui semble purement aléatoire ; sa loi, si elle existe, n’étant pas évidente.
Et si « cela ne tourne pas rond » dans votre vie, c’est que votre pensée purement logique bute comme une mouche prisonnière d’une vitre. Or la vie n’est pas une énigme à résoudre mais bien un mystère à danser ! Vous tournez peut-être en rond ; alors il est temps d’oser danser en laissant une place au rêve, à l’imagination, à l’imprévisible que l’on porte déjà en soi.

Détail du stage « Trouver sa voie… » ici

Merci à Alexander Yakovlev, photographe russe

Danser sa vie

Trouver sa voie… et danser sa vie !

xx x

Trouver sa voie ? Il y a mille manières d’être en harmonie avec les énergies de l’univers. A chacun de trouver la sienne pour danser avec la vie. Et parler de danse est bien plus qu’une belle image, voire une métaphore : c’est une réalité qui implique notre mise en mouvement et qui s’inscrit pleinement dans ce mystère qui nous dépasse… et qui, à la fois, nous relie les uns les autres !

Isabelle Duncan parlait plus précisément de « danser sa vie ». La semaine « Trouver sa voie… » vous invite à mettre votre vie en mouvement pour faire face aux possibles. Aujourd’hui nous avons le privilège retrouvé après des siècles de « Lumières » de percevoir les liens étroits entre les sagesses traditionnelles, les philosophes antiques, les artistes et autres poètes et les découvertes de la science !

La physique aujourd’hui s’émerveille de notre monde qui est de l’énergie qui danse : une énergie qui cherche des formes nouvelles, qui provoque des mutations fécondes. Alors, c’est bien le fait d’entrer dans cette danse qui va nous faire avancer vers qui nous sommes vraiment et nous faire prendre conscience de la nécessité de construire notre légende personnelle ! Entrer dans le mouvement, sans jugement, sans comparaisons, sans objectif formel, juste pour le plaisir de danser. Et j’ai toujours à l’esprit cette phrase de Daniel Pons qui évoque à la fois nos maladresses et notre infinie grandeur d’être humain quand il entre dans la danse :

« Tu es un boiteux qui sautille vers la lumière ;
mais boiter de cette façon-là,
c’est danser une danse première.»

Merci à Alexander Yakovlev, photographe russe