La créativité, c’est la Vie !

La créativité, c’est la Vie !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Quel secret se cache derrière ce mot : créativité ?

Notre langue contient des trésors souvent perdus de vue. Ne pas se fier aux apparences, débusquer les déformations et pour s’approcher au mieux de leur sens, il peut être profitable de creuser sous les mots, de retrouver leur origine pour discerner la source qui les a fait naître !

Le mot « créativité » vient du latin creatio, qui est l’action de donner la vie, de faire émerger du néant ce qui n’existait pas avant notre intervention. La créativité est donc un processus par lequel une idée est amenée à sa matérialisation ; c’est la capacité de manifester ce qui nous anime en formes tangibles dans le monde.

La créativité, c’est la vie

La créativité est une constante qui émerge de l’observation du vivant. Evolution, métamorphoses, adaptation, fantaisies parfois gratuites en apparence… Si l’homme veut rester en harmonie avec le flot de vie qui est à l’oeuvre dans l’univers, il a le choix de se connecter à son énergie vitale de base. Il a la responsabilité de ce choix alors que la plante pousse simplement car cela est dans sa nature ; même le petit enfant a spontanément cette capacité. Parler de bonheur, de vie réussie, épanouie, accomplie, suppose que nous exercions consciemment ce choix en tant qu’adulte pour permettre à cette formidable énergie vitale de prendre forme et faire naître qui nous sommes vraiment ! Devenir réellement « vivant » en s’engageant dans l’aventure de la construction de sa « légende personnelle »

Simone de Beauvoir a dit « La vie ne cesse de se perpétuer et de se surpasser ; si tout ce qu’elle fait, c’est de se maintenir, alors vivre c’est juste ne pas mourir ». Celui qui n’est pas créatif se contente de ne pas mourir, c’est tout. Sa vie n’a pas de profondeur.

Donner forme à l’invisible !

L’invisible, ce sont les rêves, aspirations, élans, idées, envies qui nous habitent. Un tri peut se faire parmi toutes ces potentialités pour discerner celles qui correspondent à la demande d’un ego en construction (à ne pas rejeter, pour autant) et les autres qui sont probablement de pressentes suggestions que l’univers nous adresse. Oser libérer cette fabuleuse énergie dont nous disposons est la seule manière de rendre visibles ces mondes invisibles qui nous habitent : place aux projets, aux nouvelles activités, aux créations de toutes sortes. Oser, oui, car il faut du courage ne sachant pas ce qui nous attend : du nouveau, sûrement, mais justement que d’interrogations ! Du courage, encore mieux, de l’audace, car c’est à ce prix que vous pourrez vivre la vie qui vous ressemble, cette vie qui piaffe d’impatience de se voir acceptée et incarnée sous la forme originale que vous seul pourrez lui donner ! Le confort du statu quo paralyse le plus souvent la libération de cette énergie créatrice qui risque en effet de créer bien des bouleversements et des remises en cause.