Les Esprits de la Nature

Partir à la rencontre des esprits de la nature, du « Petit Peuple » est une voie royale pour affiner notre relation avec le vivant et nous émerveiller face à la nature. Oeuvrer pour une réconciliation entre les mondes visibles et invisibles, espoir d’une nouvelle forme de co-créativité à inventer entre eux !

A la rencontre des fées

Notre imaginaire est interpelé par les fleurs croisées lors d’une balade. Saviez-vous que c’est là une opportunité pour approcher quelques fées entre sureau et aubépine ? Elles peuvent aussi être au rendez-vous près d’autres fleurs…

DCP_3054

Il est vrai que depuis la nuit des temps le sureau est l’arbre des fées et l’aubépine désigné comme le buisson des fées. Pas étonnant qu’il ne soit pas conseillé de couper un sureau dans son jardin sans risquer de s’attirer quelques désagréments… sauf à négocier au préalable avec elles, en leur expliquant la raison de votre geste, comme un mur fissuré à préserver. Couper une simple branche d’aubépine demandera autant de précautions ! Vrai ou pas, vous avez tout à gagner à jouer le jeu… ce qui est certain c’est que vous aurez ainsi affiné votre relation à la vie en vous exerçant à y mettre davantage de délicatesse, de prévenance, de respect. Merci les fées !

 

Infos pratiques : stages

Cuisine des fleurs
Partir à la rencontre des esprits de la nature

Renouez avec les fées !

Qui ne rêve de moins subir sa vie pour tenter d’en reprendre la direction, de moins gémir et passer à l’action ? Un préalable : ne pas se résigner à se considérer comme impuissant face aux nouveaux maitres de ce monde. Simple, mais difficile à la fois : il s’agit d’oser retrouver le bon sens de nos ancêtres, un peu de leur sagesse à travers leurs savoirs et savoir-faire dans les actes de notre vie quotidienne. Cela demande humilité, détermination et persévérance pour s’émerveiller des plaisirs simples qui sont à portée de main, à portée de cœur. Mettre davantage de poésie dans tous nos gestes. La complicité des fleurs peut nous y aider et par leur truchement nous pourrions bien renouer la relation brisée avec les fées !

F56A